Ma première navigation à bord de mon Django 75.
Voici le récit de ma première croisière côtière avec le n° 48 tout juste mis à l’eau à Carqueiranne et que nous avons convoyé à deux, avec mon père, jusqu’à Port Camargue soit un total de 145 miles nautiques.

 

 

Jeudi 11 Janvier
Il est environ 11 heures du matin quand 2 jeunes gens également propriétaires d’un Django75 arrivent sur leur monture pour ramener leur voilier vers l’Ile des Embiez qui est leur port d’attache.
Etant seul, j’hésite un peu, mais finalement je décide de partir avec eux, c’est donc seul à bord de mon tout nouveau voilier que je pars en direction des Embiez en suivant mes nouveaux compagnons de route, (que je salue et remercie s’ils se reconnaissent) Direction le Cap Sicié par +/- 10 nœuds de vent d’Est idéal pour une première sortie, je choisis de sortir la GV haute et le Solent pour assurer, pas besoin de faire du "zèle". Je suis immédiatement surpris par la vitesse du bateau qui affiche d’emblée 5 nœuds au speedo sans forcer. On arrive vite au fameux cap Sicié qui d’emblée annonce la couleur avec une houle de 1,5 mètre et un vent plus soutenu de 15 nœuds au moins. Et là encore, le Django approuve ce changement par une franche accélération, et le speedo ne descendra plus en dessous de 7 nœuds avec quelques belles pointes a 8 et 8,5 nœuds, pour moi, ancien propriétaire d’un "Arpège" c’est déjà surréaliste. 4 heures et 27 miles nautiques plus tard nous sommes aux Embiez à une vitesse moyenne de 6,75 nœuds. pour un coup d’essai, c’est un coup de maître.
Vendredi 12 et samedi 13 Janvier
nous sommes stoppés aux Embiez
par un fort mistral

 

 

 

 

Dimanche 14 janvier
Mon père m’a rejoins et c’est à 11 heures du matin que nous prenons la mer par 5 nœuds de vent d’Est, direction Marseille.
Le Django taille sa route tranquillement mais le vent n’est pas de la partie. Puis à 17 heures environs le vent tourne Nord Ouest et monte jusqu’à 20 – 25 nœuds
Avec une jolie houle de 1 mètre environ, on se retrouve au prés GV haute et Solent, je suis à la barre et j’essaie de négocier les vagues pour éviter de faire taper le Django et ne pas perdre trop de vitesse, mon père gère la Grande Voile afin de la déventer dans les rafales. Nous sommes à la limite de prendre un ris mais nous décidons que continuer ainsi jusqu’à Marseille. Le bateau est sans doute trop gîté mais il avance tout de même à 6 nœuds avec quelques pointes à 7 nœuds. Nous hésitons à faire escale à Cassis, mais de nuit, par 25 nœuds d’Ouest, au prés et aves une belle houle, nous jugeons plus sûr d’atterrir à Marseille. De plus, les arrivées de nuit à Marseille sont vraiment splendides.

 

 

 

 

Lundi 15 Janvier
Nous quittons Marseille dans la pétole, objectif Port Camargue 65 miles nautiques plus loin. Un vent d’Est de 20 nœuds est annoncé mais ne semble pas se montrer pour le moment, nous avançons donc au moteur jusqu’à Martigues.
Mais mon père est un peut être trop concentré sur le speedo et nous partons au tapis, léger coup de stress je me jette sur le winch sous le vent pour choquer le Spi, le Django se redresse et repart de plus belle. Au final, nous aurons fait 1 surf monumental à 14 nœuds, une bonne dizaine de surf à plus de 13 nœuds et un nombre incalculable de surf entre 11 et 12 nœuds, sans parler de la vitesse quasi constante à 10 nœuds, et ce, du golfe de Fos/Mer à Port Camargue soit environ 45 miles nautiques.
Il est environ 13 heures quand enfin notre vent d’Est se met à souffler, nous sommes presque à Martigues, ni une, ni deux, nous envoyons le Spi symétrique de 62 m2, et nous ne l’affalerons plus jusqu’à l’arrivée à Port Camargue. Le Django semble être reconnaissant de notre geste et affiche 10 nœuds en continu, mon Père est à la barre et essaie de négocier les vagues, nos yeux sont fixés sur le speedo qui affiche 11 à 12 nœuds dans les surfs, d’ailleurs, le Django part au surf presque à chaque vague, c’est grisant.

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons à Port Camargue épuisés mais fiers et heureux de notre achat, car le Django 75 nous a prouvé durant ce premier convoyage qu’il était largement à la hauteur de nos attentes, sinon plus.